Réponse de Céline Misiego – POP

1. Quelle est votre vision de la place que la science informatique doit avoir dans l’école vaudoise ?

L’informatique étant de plus en plus présente dans la vie quotidienne, que ce soit au niveau professionnel ou pour les loisirs, il est necessaire de permettre aux enfants de comprendre son fonctionnement.
Il faut également prévenir les comportements inadéquats sur les réseaux sociaux en sensibilisant les enfants aux dérives qui peuvent apparaître et au mal qui peut être fait envers leur camarades.
Le web étant un outil très voire trop complet, il faut apprendre aux enfants à chercher et à trier les informations qu’ils y trouveront.

2. Faut-il introduire un enseignement de l’informatique, une formation à la pensée computationnelle, et ce dès l’école primaire ? Comment assurer la qualité de cet enseignement alors que la plupart des enseignants ne sont eux-mêmes pas formés à cette discipline ?

Pour toutes les raisons citées à la réponse 1, la réponse est oui. En ce qui concerne la pensée computationnelle, cela permettrait aux enfants de pouvoir mieux comprendre et apprivoiser cet outil. Bien sûre pour cela il faut que l’enseignement soit donné par des gens compétents dans le domaine et donc ne pas forcer les enseignants à dispenser ces cours.

3. Faut-il investir afin d’équiper chaque élève d’un appareil numérique personnel pour ses apprentissages ? Comment garantir la réussite de cette transition numérique ?

Avant de vouloir équiper chaque élève d’un appareil numérique personnel il serait bon d’équiper chaque classe avec du matériel performant. En effet les salles de classe sont pour l’heure peu ou pas équipée en matériel informatique et en accès internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *